Bienvenue !

EVENT - Calypso Anhilerin & Hideki Ukita.

Le Lynx Le Lynx
Âge : 17
Messages : 17
Tableaux : 12
Métier / Année : Rédacteur.
Avatar : UN LYNX.
Autre/s compte/s : ~
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Avr - 11:22
Beaucoup se doutaient que ça arriverait, d'autres se moquaient de ceux qui pensaient ça, mais au final c'est arrivé. Les monstres se révoltent. Ceux-ci en auraient donc marre que les humains viennent empiéter dans leur monde ? Au fond, c'est un peu normal je pense. Quoi qu'il en soit, quelque chose à faire qu'ils ont réussi à pénétrer dans les murs du pensionnat, et ce n'est pas forcément une bonne chose. Le directeur, censé prendre les choses en main, est allé se cacher dans son bureau en entendant les cris apeurés de ses élèves, s'enfermant dans ce dernier. En tout cas, on est sûr de pas pouvoir compter sur lui.

Les élèves ont donc été interrompu dans leurs activités, et certains se sont décidés à partir à la chasse aux monstres. D'un côté, nous avons Mathilde et Lize qui étaient en train de faire un tour dans le jardin de la pension, prises de panique, elles se sont enfermées dans le gymnase, mais bon, comment réussir à s'enfermer dans un endroit pleins de vitres ? Les pauvres. Partons ensuite dans le pensionnat, nous retrouvons alors Lilith et Kaitlyn, simplement en train de déjeuner, interrompues par ces cris de panique. Nous avons, dans la bibliothèque, Calypso et Hideki, tranquillement en train d'étudier, mais vite envahis eux aussi par des bêtes vraiment terribles. Continuons : nous retrouvons Ambre et Raphaël dans les toilettes, mais ne vous y méprenez pas, ils s'y sont réfugiés à l'instant. Enfin, on l'espère ? Ensuite nous retrouvons Lowell et Mona au 4ème étage ? Pourquoi, comment ? Une affaire à suivre de près pour ces deux-là, surtout vu les antécédents de Lowell quant à ce tableau... Pour finir, nous avons alors Romuald et Cassidy qui étaient, eux aussi, en train de travailler et qui se sont retrouvés dérangés par les monstres.


/!\ Le choix de vos monstres est libre, bien évidemment.
J'ai mis en place une situation juste pour démarrer, j'espère que ça vous ira quand même.

+ Petit rappel : Cet event est intemporel, c'est-à-dire qu'il ne compte pas dans l'histoire et l'évolution de votre personnage.

AMUSEZ-VOUS.

EDIT:
Hideki s'est rendu dans la bibliothèque pour travailler quand il entend du bruit. Curieux, il se rend compte que ce sont des monstres qui sont là et qui les prenne au piège, lui et deux filles qui sont cachées sous un bureau. Afin de faire en sorte qu'elles puissent fuir, Hideki fait diversion...
=> Petit résumé du 1er post que j'ai effacé sans faire attention. Pardon.
HdK.
Âge : 18
Messages : 45
Tableaux : 19
Métier / Année : Troisième année / Secrétaire au conseil des élèves
Avatar : Jinx - League of Legends
Autre/s compte/s : Alice Liddell / Lowell Parsens
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Mai - 3:17
Des bruits planaient dans tout le bâtiment ce soir et j'étais déjà en train de me déplacer dans les couloirs du pensionnat avant qu'ils ne commencent. Que se passait-il ? Curieuse, je fouinais chaque recoin de l'école. Je m'étais alors dirigée naturellement vers la bibliothèque de laquelle s'échappaient quelques-uns des ces bruits étranges. J'ouvrai la grande porte, sans bruit. Je voyais des formes se balader entre les rayons de l'immense salle. Ils avaient l'air...venus d'ailleurs.

C'est vrai, tu as entendu dire que des habitants des tableaux étudiaient à l'école, alors il était tout à fait possible que des créatures venues de ces mondes pouvaient s'aventurer en trouvant le passage que les relient. Maintenant, restait à savoir de quel type de tableaux ils sortent. Sûrement pas du Healthy Path, ils ont des allures trop monstrueuses pour en être issus. Peut-être des autres étages cependant. Dans chacun des tableaux des autres étages, on peut trouver des choses dépassant l'entendement. Même des extraterrestres, pour sûr.

Une fille apeurée est cachée derrière le bureau de la bibliothécaire. Je la rejoins et lui demande en chuchotant.

"Que se passe-t-il ? C'est quoi ça ?

- C'est...je sais pas, c'est trop horrible et ça pue. C'est sûrement un monstre du quatrième étage !"

C'est vrai qu'il pue. Mais on s'en fiche. Le plus important, dans ces moments comme ça, c'est de s'amuser.

"Ecoute, on va passer dans la salle des archives. Si ça se trouve un autre monstre rôde dans le couloir. Si y'a une autre de ses créatures dans cette salle, on sortira par la fenêtre et passera par le toit. Ok ?

- Ok."

Elle me suit comme une chienne, c'est parfait. J'attirerai l'attention sur ce monstre puant et je ferai en sorte de me cacher assez vite pour voir s'il est agressif ou non. S'il la tue, je m'enfuirait au plus vite. Malheureusement, mon plan n'avait pas l'air de fonctionner: je ne me doutais pas qu'on était plusieurs de la bibliothèque. Nos bruits de pas avaient attiré le monstre vers nous et un imbécile l'attirait vers lui. Ils étaient même plusieurs.

"Le garçon là, il va se faire buter, faut faire quelque chose !"

Cette gourdasse serait trop lâche pour tenter de le sauver, mais si je ne le fais pas moi-même que je la laisser filer et qu'ils s'en sortent tous les deux, je risque de passer un sale quart d'heure si ils racontent tout au directeur ou au psychologue s'ils sont choqués. Alors je dois les sauver tous les deux pour continuer de montrer patte blanche à tout le monde et ne pas passer pour la criminelle que je suis et que je ne veux pas montrer.

"Je vais l'aider, toi essaye d'ouvrir la porte. Si un monstre est dans la salle tu sors et tu nous rejoins tout de suite.

- Ok !"

Les monstres se dirigeaient lentement vers lui. Bon, ils ne sont pas rapide. Pour le moment du moins, on ne sait pas si c'est une ruse de leur part. J'escalade avec un extincteur les étagères et monte sur les meubles. Je m'approche discrètement des monstres et du garçons pour leur asperger le produit contenu dans ce bloc de métal.

- Allez, va-t-en mec !"
Casse-Cou Casse-Cou
Âge : 19
Messages : 490
Tableaux : 77
Avatar : Okita Souji - Hakuoki Shisengumi
Autre/s compte/s : Lilith Lou'a/Mishael Collen/Benjamin Dumesnil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Mai - 15:57
HRP:
 

THIS IS SPARTA

Calypso | Hideki




Et dire que je pensais quelques heures, que dis-je, minutes plus tôt que ma vie était nulle. J'aurais du me souvenir qu'a Sunderland, tout peut partir en vrille en une seconde.
Bon, il faut reconnaitre qu'un jour ou l'autre, ce genre de phénomènes allait se produire. Je veux dire, nous on va bien se promener dans les tableaux alors forcement, les habitants des autres mondes ont le droit de venir, même si j'avoue que pour le coup, je me serais bien passé de ces zigotos la.

Alors que je fais de grands bruits pour les attirer, je me rend compte que ce n'était pas l'idée la plus brillante du siècle. Mais que voulez-vous, j'ai une âme de super-héro !
Et donc hors de question de laisser deux demoiselles en detresse. De toute façon, je sais très bien que je m'en sortirais. Je m'en sort toujours.
Je jette un rapide coup d'oeil vers l'endroit ou s'était refugié les filles pendant que les deux monstres s'avance doucement, comme s'ils savouraient leur moment. Quoi qu'il en soit, l'une d'elle n'est plus la et l'autre tente d'ouvrir une porte.
Je suis un peu inquiet de ne pas voir la première. S'est-elle fait attraper ? Ou alors a-t-elle réussi à fuir ? En ce cas pourquoi avoir laissé sa compagne derrière elle ?
Ah, trop de questions, si peu de temps...Si elles ne se depechent pas, nous serons pris au piège.

Alors que je me demande concrétement comment je vais m'en sortir cette fois, j'entend une voix au-dessus de ma tête. Ah, c'est la première fille ! Je souris légerement avant de la voir braquer un extincteur sur nous et nous asperger. Elle aurait pu viser.
Néanmoins, cela à l'air d'enerver les deux étrangers qui grognent violement avant de courire en tout sens, se heurtant l'un et l'autre et percutant les étagères.
Je recule un peu tout en m'essuyant le visage. J'aimerais bien écouter son conseil mais ils sont tellement fous de rage que j'ai peur en passant de me prendre une tatane non meritée.
Donc, je recule encore, faisant signe à la petite que j'ai compris et qu'a son tour, elle peut aller se mettre en sécurité.
Les choses auraient pu s'arreter là. Elle qui fuit avec sa copine, moi qui m'échappe par une fênetre et on en parle plus. Mais non.
L'un des monstres est tellement furax qu'il met un coup de poing dans une étagère. Celle-ci s'effondre avec fracas, renversant tout les livres au sol et percute une autre étagère, qui vacille dangeureusement à son tour. Etagère sur laquelle se trouve la fille, qui, je le remarque, à les cheveux bleu. J'aime bien. Mais je n'ai pas le temps d'y penser pour l'instant.
-Hé ! fait attention !
J'ai à peine le temps de hurler cette mise en garde que l'étagère bascule, entrainant la petite avec elle dans sa chute, juste au pied des zozos qui n'ont pas l'air franchement ravis de la voir.




Hideki Ukita
« You think you're funny ?
- I think I'm adorable ! »

Âge : 18
Messages : 45
Tableaux : 19
Métier / Année : Troisième année / Secrétaire au conseil des élèves
Avatar : Jinx - League of Legends
Autre/s compte/s : Alice Liddell / Lowell Parsens
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Juin - 14:38
Vraiment Calypso, le peut de bonté que tu possèdes encore te tueras. Déjà que c'est pas facile pour toi  de faire quelque chose pour les gens, genre les aider. Ce sera ta bonne action de l'année, mais tu devras sûrement en accomplir plusieurs avant de pouvoir devenir aux yeux des autres ce que tu veux leur montrer. Oui, la route est longue.

Personne ne doit savoir qui tu es, personne. Même pas un chat. Non, personne.

Du coup ce petit con s'en sortait même si les deux grosses bêtes semblaient énervées. Temps mieux pour Calypso, elle aura l'air d'une bonne personne aux yeux de la jeune fille qui avait enfin ouvert la porte de la salle des archives. Et l'autre débile recule face aux monstres qui avancent. Alors que vas-tu faire ? Tu vas continuer ta démarche totalement altruiste, généreuse et désintéressée qui t'avait forcée à l'aider ? Oui et non. Tu n'avais pas envie de jouer la fille traumatisée qui s'enfuie à la vue de ces monstres, comme celle de continuer à aider cet abrutit aux cheveux bruns. Mais Calypso, personne ne t'as demandé ton avis sur la question. Tu y es, tu y reste. Voilà qu'une des créatures fait se renverser une étagère de la bibliothèque, et l'effet domino allant de paire avec sa chute, tu tombes  également. Tout cela aurait pu se passer au ralentit, tu aurais pu prévoir ce genre de comportement, mais non. Tu suis l'étagère dans sa chute, même si tu fais en sorte de tomber délicatement au sol, même si c'est sous les débris de bois et les libres

L'un des deux monstres se dirige dans ta direction. Sûrement celui qui t'as faite tomber. Tu entends ses pas lourds se diriger vers toi. Ta respiration est saccadée par l'excitation. Elle n'était pas à son paroxysme mais c'était tout bonnement amusant d'être dans ce genre de situation. Même si tu t'es sentie obligée de sauver ce petit bâtard de merde pour ton image, ça te remontait un petit peu le moral.

- Grrr.

Tu l'entends encore s'approcher. Toi, cachée sous les livres, tu essayes de garder ton calme de redevenir la Calypso que tu étais il y a quelques secondes. Tu fermes les yeux un instant. Tu retiens ta respiration pour qu'elle soit la plus calme possible. Tu ne t'entends même pas respirer.

- Ne te caches pas, stupide créature. Je sens ton odeur pestilentielle d'ici.

Sa voix était grave, celle du monstre. Et pourquoi pestilentielle ? Tu t'es lavée ce matin, tu fais ta lessive et tu te laves les mains après être allée aux toilettes.

Même si tu es cachée et qu'il sent une certaine odeur émanant de toi -on ne sait trop pourquoi- tu ne sors pas de ta cachette. Tu n'es pas sûre qu'il te trouvera forcément. Mais en même temps, s'il te trouve, ta posture ne te laisseras pas trop de temps pour t'enfuir. Du coup, tu sors de tous ces débris de livres tel un zombie se déterrant de sa tombe autrefois creusée.

- Désolée mon toutou mais je m'essuie pas le cul et les couilles avec ma langue. Et puis vous foutez quoi ici ? Vous êtes pas pépères dans vos tableaux d'habitude ?

Oui, il ressemblait à un chien un peu dégueulasse et puant. Peut-être une goule ? Tu n'en sais rien.

- Je ne parlais pas de ça, et nous on s'ennuyait.

Tu souffles du nez avec un sourire narquois. Chez eux ça devait être dix milles fois plus amusant que la vie maussade et merdique de ce pensionnat à la noix. Mais qu'il soit méchant ou gentil, tu n'aimes personne Calypso. Du moins pas sincèrement. Pour toi apprécier quelque chose est déjà un exploit. Tu apprécies le groupe de métal Avatar, et c'est déjà bien.

- Bon je suis désolée mon gros toutou, mais va t'ennuyer ailleurs. L'amusement ici c'est une légende qui date des temps anciens. Personne l'a découvert mais tout le monde y croit.

En passant, tu lui fous un p'tit coup de pied dans la gueule histoire de te défouler un peu. Puis tu te diriges vers le mec face à l'autre canidé qui tente de l'attaquer. Tu lui lances une chaise de bureau au visage, montant sur ce même bureau au passage, celui de la caissière de la bibliothèque.

- Putain de merde, mais cours espèce d'abruti ! Dis-tu en t'adressant à l'élève que t'essayais de sortir du merdier dans lequel il aurait jamais dû se fourrer.
Casse-Cou Casse-Cou
Âge : 19
Messages : 490
Tableaux : 77
Avatar : Okita Souji - Hakuoki Shisengumi
Autre/s compte/s : Lilith Lou'a/Mishael Collen/Benjamin Dumesnil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Aoû - 16:37
HRP:
 

THIS IS SPARTA

Calypso | Hideki




Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'a Sunderland, on ne s'ennuie jamais !
Mais pour être franc, j'aurais bien aimé éviter ce genre de chose. Une invasion de monstres ne m'enchante pas des masses. Je me demande un bref instant comment le directeur va gérer cela. Peut-être qu'il a déjà quitté le navire remarque. Il n'est pas franchement connu pour sa bravoure. Heureusement qu'il y a des types courageux et forts ici, comme moi. Et non, ce n'est pas de la vantardise. Vous en connaissez beaucoup vous, des jeunes de dix-huit prêt à venir en aide à des inconnus hein ?
Voila.

Néanmoins, les choses ne se déroulent pas franchement bien, bien.
La petite bleu est tombé mais je ne peux pas vraiment voir si elle se dépatouille derrière. L'un des monstres, toujours furax de s'être fait aspergé par l'extincteur, me montre les crocs. J'aurais bien aimé l'envoyer au tapis, attraper l'acrobate et son amie et me barrer mais il me coupe la route.
-Bon, on est pas parti sur de bonnes bases. Peut-être qu'on peut faire la paix ?
Petit sourire en coin qui ne désarme personne. Damn. C'est vraiment un monstre pour me résister à ce point.
D'ailleurs, je ne sais même pas s'il m'écoute mais il balance son poing en avant et je recule pour ne pas me le prendre dans la mâchoire. Il ne plaisante pas l'animal.
-Sérieux, vous êtes quoi ? Je veux dire, j'en ai vu des monstres mais des comme toi, jamais !
Ils ont une drôle d'allure, tirant sur le chien mais marchant sur deux pattes.
Des sortes de loups-garou en beaucoup plus moches ? Et avec moins de poils ? En tout cas, de tout mes voyages, je n'en avait jamais vu de comme pareil.
Ouais ils doivent sortir du quatrième étage.
C'est ce moment-là que choisit la bleu pour envoyer valser mon adversaire. Il ne l'a pas vu venir celle-là et je souris avant qu'elle ne me rappelle la situation.
-On se calme miss ! dis-je en sautant sur le bureau à côté d'elle. Ou est ton amie ?
Je jette un regard circulaire sur la pièce.
Bon sang, la bibliothécaire va vriller. Il y a des livres partout et le tout est maculé de mousse blanche. Mais pas le temps de s'occuper de cela pour l'instant car les monstres semblent se remettre d'aplomb.
-Je n'ai pas l'intention de partir sans vous, au cas où tu ne l'aurais pas compris jeune demoiselle. Donc on va retrouver ton amie et se barrer gentiment d'ici.
Je lui tapote l'épaule et saute du bureau vers la salle des archives ou j'ai vu pour la dernière fois la jeune fille.
La porte est ouverte, donc elle semble avoir réussi. L'intérieur de la pièce est sombre et rempli de casiers et d'étagères. Je rentre et ne vérifie pas si l'autre ou des monstres me suivent. Ces derniers semblaient encore un peu sonné soit pas l'attaque de mon acrobate préférée, soit par la chute des étagères, soit pas l'attaque à l’extincteur.
On a quelques secondes devant nous.
-Hey, où est-tu miss ? Il faut qu'on parte d'ici.
Sans blague.
Mais nulle trace de la petite dans cette pièce, ou alors elle est bien cachée. Je me retourne pour le signaler à son amie mais sur le pas de la porte se tien une des bestioles. Elle saigne un peu à la tête. Surement celle qui s'est pris la chaise de bureau.
-Elle t'a pas loupé hein. Je serais toi, je me casserai d'ici avant que ne lui prenne l'idée de te balancer pire qu'une chaise.
Ah, Hideki, fait le malin.
Mais en attendant, j'aime bien me mettre dans des situations inconfortables on dirait... ~




Hideki Ukita
« You think you're funny ?
- I think I'm adorable ! »

Âge : 18
Messages : 45
Tableaux : 19
Métier / Année : Troisième année / Secrétaire au conseil des élèves
Avatar : Jinx - League of Legends
Autre/s compte/s : Alice Liddell / Lowell Parsens
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Sep - 2:01
Les créatures étaient toujours là à vous faire face. Toi, tu commençais à peine à t'amuser. L'idée de te battre avec comme excuse la légitime défense était pour toi des plus....émoustillant. Bah oui, ça l'excite. Vous pensiez quoi ? C'est le seul réel plaisir auquel elle a encore droit. La violence. Lorsqu'on y sombre, le reste semble insignifiant, insurmontable, inexplicable. Tout n'est que vide, le regard s'estompe à la vue d'une belle fille ou d'un beau garçon, d'un repas autrefois favoris. Les plaisirs de la vie sont des horreurs sans nom et la seule chose qu'il reste, c'est la violence. Mot somptueux aux délices intenses qui enivre ses victimes d'un voile noir de folie. Tes yeux, Calypso, en sont imprégnés.

Quand l'imbécile se pointe à côté de toi sur le bureau pour te dire de te calmer, tu n'as qu'une envie : l'envoyer valser lui aussi. « Laisse-moi kiffer putain ! » tu penses fortement. Tu grinces des dents en te retenant de lui envoyer un uppercut. Tu te retiens, saignant presque des lèvres. Ton visage devient malsainement joyeux pendant quelques secondes, ponctuellement. Contenir ses pulsions est la chose la plus compliquée pour une psychopathe proie au combat.

« Je n'ai pas l'intention de partir sans vous, au cas où tu ne l'aurais pas compris jeune demoiselle. Donc on va retrouver ton amie et se barrer gentiment d'ici. »

Et en plus, il avait oublié d'être con. Tu pouvais pas l'oublier cette connasse, enfoiré ? Touches moi encore une fois et j't'éclates la gueule contre le bureau.

L'intrépide imbécile cherche la greluche du regard en passant sur la créature que tu avais assommé plus tôt. Apparemment, elle saignait. Super. Bon, si tu voulais te casser d'ici au plus vite et en suivant les instructions de l'autre boulet, il fallait vite te diriger vers les archives. Tu cours assez vite pour sauter sur le dos de la bête encore à moitié assommée et dire au mec aux cheveux châtains de se grouiller parce qu'ils avaient pas beaucoup de temps pour fuir. Il s'étaient déjà assez retardés comme ça.

Tu ouvres la porte d'un coup de pied bien envoyé.


« Allez, lèves-toi qu'on se casse de s'merdier. Personne n'a envie d'y rester je crois. »

Tu la prends par la main. T'as envie de gerber putain. Tu contrôles ton dégoût pour l'humanité et tu la tires sans son consentement hors de la salle pour finalement interpeller l'autre abrutis.

« Je suis allée chercher notre colis. Maint'nant on s'casse. » 
Casse-Cou Casse-Cou
Âge : 19
Messages : 490
Tableaux : 77
Avatar : Okita Souji - Hakuoki Shisengumi
Autre/s compte/s : Lilith Lou'a/Mishael Collen/Benjamin Dumesnil
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Déc - 19:06
THIS IS SPARTA

Calypso | Hideki




Ah, la vie à Sunderland, avec son lot de gentils élèves, de professeurs attentifs et de monstres en tout genre. Heureusement qu'il m'en faut un peu plus que cela pour m'effrayer. Bon, je joue un peu les kékés, il faut l'admettre. En même, temps quel comportement adopter devant deux filles ? Je vais pas faire la mauviette non plus, même si la bleu à l'air de ne pas être facilement effrayée. Elle me plait bien cette petite !
D'ailleurs, elle ne manque pas d'aplomb, à la fois dans ces gestes et dans ses paroles.
Elle ouvre la porte avec tellement de violence qu'elle envoie valser le zozo qui était devant moi une demi-seconde plus tôt. Le pauvre n'a rien vu venir. J'étouffe un petit rire plutôt malvenu compte tenu de la situation et la regarde attraper l'autre fille par la main avant de m'interpeller.
Je souris et siffle.
-Ouah, impressionnant la miss ! dis-je en les suivant.
Les filles avec autant de courage, de sang-froid ou de folie se font rares.
Quoi qu'il en soit, il faut encore qu'on sorte de ce merdier. Les monstres ont l'air plus... Calme. Comme s'ils attendaient quelque chose. Ou alors c'est le coup des étagères qui les a sonnés. En tout cas, celui qui s'est pris la chaise et la porte ne risque pas de venir nous embêter.
-Tu sais te battre fillette ? Je demande à la bleu. Si tu peux en prendre deux et je prend les deux autres... Et on s'casse, comme tu l'a si bien dit tout à l'heure.
Je n'attend pas sa réponse, car je me doute de ce qu'elle va dire. Bon, après on peut me reprocher mon non-galantisme (<= chut.) mais je pars du principe qu'elle peut s'occuper de deux bestiaux alors au diable la politesse.
Je me retourne cependant vers l'autre fille qui semble terrorisée.
-Okay, toi, tu bouge pas. Dès que la voie est libre, tu cours à l'extérieur et tu va t'enfermer quelque part, okay ?
Elle hoche la tête mais j'ai bien peur qu'elle ne comprenne pas un mot de ce que je viens de dire. La terreur est bien trop présente dans son regard.
Je pousse un soupir et me jette sans tarder sur le premier monstre qui passe. Je lui met un bon crochet du droit, enchaine sur un coup de genoux dans le "ventre" et j'attrape un bon dictionnaire qui traine pour l'achever.
Le deuxième monstre semble se réveiller et se jette sur moi. Je souris, me décale doucement et au moment ou il se trouve à ma porté, lui assène un coup sec derrière la nuque. Boum, plus de monstre. Mon père serait fier de voir que les cours d'arts martiaux auront finalement servi à quelque chose.
Une fois mes combats terminée, je me retourne pour voir comment se débrouille mon équipière de galère et je remarque que l'autre fille à disparu. Super...



Hideki Ukita
« You think you're funny ?
- I think I'm adorable ! »

Contenu sponsorisé
Aujourd'hui à 20:19
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum