Bienvenue !

Et si on se mettait un peu au boulot ? | Jehan C. Omeri.

Âge : 19
Messages : 48
Tableaux : 42
Métier / Année : Troisième année.
Avatar : United States, Axis Powers: Hetalia.
Autre/s compte/s : Kaitlyn C. Brown / Mathilde de Lacy / Jeffrey A. Tchikatilo / Marie-Louise Langlet.
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatsunderland.forumactif.org
Mer 24 Aoû - 23:53


Et si on se mettait un peu au boulot ?


Cours de littérature. La joie, comme toujours. Non bien sûr que non. En général Thomas adore les cours -quand il n'oublie pas d'y aller- mais pas aujourd'hui. Il ne se sent pas forcément bien, encore quelqu'un qui s'en est pris à lui, à son physique. Passant par son casier pour prendre ses cours il avait pu lire « Gros sac » écrit au marqueur. Pas tip top. En temps normal il aurait couru vers un tableau, mais aujourd'hui Mlle Raleigh avait prévu une interrogation. Enfin si on peut appeler ça comme ça. En effet, c'était surtout un exposé de groupe. Des groupes de deux formés par la professeur pour pas que les amis se retrouvent entre eux à ne rien faire ou que les cancres n'en profitent pour justement se servir des plus intelligents pour avoir enfin une bonne note. Bref, Thomas se retrouvait avec un certain Jehan.

Le paria s'intéressait si peu aux gens à cause des regards qu'il ne savait même pas qui il était alors qu'ils sont dans la même classe. Quoi qu'il en soit, il voit un roux lui arriver dessus avec sa chaise. Hum, super... Il était grand et mince, donc pour Tom c'était clair : encore un qui allait se moquer de lui. C'est fou quand même de voir à quel point il peut avoir peur du regard des autres. Peut-être qu'en fait il va juste vouloir travailler et ne même pas faire attention à son physique. Quoi qu'il en soit, alors que ce fameux Jehan s'essayait, le brun regardait leur sujet de travail. Une sorte de mini-pièce de théâtre à faire. Super génial. Il aimait bien travailler, mais par contre ça c'était pas quelque chose qui l'intéressait. Enfin, c'est cette matière qu'il n'aimait pas, allez savoir pourquoi. Peut-être la prof...

» Bon. Faut trouver un sujet pour commencer... En général c'est l'amour ou la haine..

Un peu timide et hésitant sur les bords, il se demande quand il arrivera à avoir une conversation normale avec une autre personne normale. Thomas se contente alors d'attendre une réponse de sa part, histoire d'avoir le point de vue de son coéquipier.




Merci Alice :
 
Froussard Froussard
Messages : 111
Tableaux : 22
Métier / Année : Troisième Année
Avatar : Akabane Karma, Assassination Classroom
Autre/s compte/s : Elena Caldin
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Aoû - 13:34



« Et si on se mettait un peu au boulot ? »


Jehan avait rasé les murs comme à son habitude, essayant d'éviter les regards des gens qui passaient eux aussi dans le couloir. Chose perdue quand on avait les cheveux presque rouges et les yeux identiques. M'enfin, tête baissée vers le carrelage régulier il essayait de se convaincre que ces regards n'existaient pas. Une fermeture un peu brutale d'un casier lui fit lever la tête. Un jeune homme brun se tenait devant, une tristesse palpable sur ses traits. Ce jeune homme devait encore avoir subit une moquerie, une remarque quelconque d'un abruti qui ne voulait que s'amuser au dépend des sentiments de sa victime. Jehan en avait mal pour lui, mais il ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie en allant essayer de le réconforter. Mais ses traits lui disaient quelques choses, comme une impression de déjà vu. Mais la sonnerie venait de retentir, le sortant de ses pensées et dans la foule le garçon disparut de sa vue.

Cours de littérature. Jehan adorait ça. Cela lui permettait de donner un avis constructif sans pourtant avoir à se mettre en jeu lui même. Un bon défouloir, et puis ça pouvait amener à des débats intéressants. Quand ses camarades ne passaient pas leur temps à parler du prochain match de basket pour les garçons ou du dernier vernis à ongles pour les filles. Le roux ne s'approchait que rarement des gens mais il les écoutaient toujours vaguement et ce qu'ils se disaient était rarement intéressant. Mlle Raleigh avait trouvé le moyen de presque le satisfaire. Presque parce que ok les exposés c'est cool, ok les pièces de théâtre aussi, mais non travailler en groupe n'était pas cool. Si ça se trouve il tomberait avec un abruti qui ne voulait rien faire et profiter de ses connaissances. Comme d'habitude.


- Jehan Omeri avec Thomas Richardson.

Thomas Richardson … Ce nom là lui disait quelque chose. Il fit défiler le trombinoscope de la classe dans sa tête et stoppa sur la bonne image. Thomas, un garçon aux cheveux presque bruns, aux yeux bleus et aux lunettes … Le garçon du casier ! Jehan sourit intérieurement, il se souvenait que c'était un jeune homme qui aimait les cours, sauf la littérature malheureusement, mais qui avait l'air plutôt ouvert d'esprit, à son avantage pour le coup. Cherchant son camarade des yeux il le trouva déjà installé à sa table, au fond de la classe. Il attrapa une chaise et l'installa dossier contre la table pour s'asseoir à califourchon dessus. Instinctivement, il croisa ses bras sur le dossier et posa son menton dessus, un sourire amical sur les lèvres.

- Bon. Faut trouver un sujet pour commencer... En général c'est l'amour ou la haine..

Un léger rire non méchant s'échappa, faisant légèrement bouger sa tête et sa tignasse rouge.

- Et bien, c'est ce qu'on appelle rentrer dans le vif du sujet. Si je peux me permettre, la dualité et la complémentarité de l'amour et de la haine est trop évidente. Shakespear dans Romeo et Juliette, Emilie Brontë dans Les Hauts de Hurle-Vent. Dès qu'on parle de contraire l'amour et la haine sonnent comme une évidence et il me semble que ce sont des thèmes bien trop souvent abordés pour qu'on puisse dans notre travail collectif une quelconque note de nouveau. J'aurai plus facilement axé nos recherches sur quelque chose où il ne suffit que d'une petite chose pour basculer de l'un à l'autre : l'amitié et l'amour, l'envie et la passion, la douleur et la souffrance, la peur et l'horreur.

Jehan laissa quelques secondes à son camarade pour digérer ce qu'il venait de lui dire. Il y avait peut-être été un peu trop fort pour débuter, mais ce sujet l'intéressait et lui donnait envie de bosser.

- Qu'est ce que tu en dis?


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
Âge : 19
Messages : 48
Tableaux : 42
Métier / Année : Troisième année.
Avatar : United States, Axis Powers: Hetalia.
Autre/s compte/s : Kaitlyn C. Brown / Mathilde de Lacy / Jeffrey A. Tchikatilo / Marie-Louise Langlet.
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatsunderland.forumactif.org
Ven 23 Sep - 12:14


Et si on se mettait un peu au boulot ?


Le théâtre c'était vraiment pas sa tasse de thé. Dans les cours de littérature c'est même ce qu'il haïssait le plus, avec la poésie. Allez savoir pourquoi, d'ailleurs, rien de bien traumatisant pourtant. Enfin bref. Haussant les épaules, Thomas se contente de hocher la tête, assimilant toutes les informations de Jehan. Est-ce qu'il s'était moqué de lui, quand il lui a présenté son idée un peu nulle ? A voir. Avec tout le monde qui se moque de lui, il y a de quoi devenir paranoïaque.

» Hé bien écoute, si t'as des idées d’œuvres à prendre pour exemple pourquoi pas.

A parler comme ça, à dire que si LUI a des idées il peut lui donner, ça donne limite envie de croire que Thomas n'est qu'un flemmard qui ne fait absolument rien. Bien sûr que c'est faux, c'est juste qu'il n'y connait rien, et bon, aussi que pour le coup il ne s'intéresse pas du tout à l'exposé. Ils n'ont juste que ces deux heures pour faire ça en plus, c'est ingérable. Enfin, une heure et demi, vu le temps qu'il a fallu pour faire les groupes et pour faire l'appel... Quoi qu'il en soit, avec la culture théâtrale du brun, ils étaient mal barrés.

Faisant néanmoins preuve de bonne foie, il sort de quoi noter les idées et les œuvres que donnera Jehan. Puis le paria réfléchit aussi, mine de rien, il ne voit juste pas quelles pièces de théâtre font passer l'amitié à l'amour, ou tout ce qu'il a dit d'autre.

» Je suis pas un cancre ou le genre de mec qui branle rien... C'est juste que je déteste le théâtre alors mes connaissances sont.. limitées.

Vraiment, là Thomas se félicite. Il a réussi à dire tout ça sans même bégayer ou rougir, ou se cacher. Il n'aimait pas parler aux gens, enfin, si, c'est pas vraiment ça. Disons qu'il n'y arrive pas, plutôt. Attendant les propositions de Jehan, le brun se met à gribouiller des dessins sur le coin de sa feuille.




Merci Alice :
 
Froussard Froussard
Messages : 111
Tableaux : 22
Métier / Année : Troisième Année
Avatar : Akabane Karma, Assassination Classroom
Autre/s compte/s : Elena Caldin
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Oct - 15:46



« Et si on se mettait un peu au boulot ? »


L'adolescent regardait les traits de son camarade. N'y voyez pas là un quelconque amusement pour essayer de se moquer mais au contraire sa façon d'essayer de cerner un peu mieux les gens et pour le coup de comprendre un peu mieux qu'est ce qui avait pu le rendre triste ce matin même. Sur son visage, rien n'attira son attention. Ses lunettes allaient bien avec la forme de son visage, ses yeux n'étaient pas d'une couleur trop étonnante comparés aux siens, ses cheveux peut-être un peu indisciplinés ne se faisaient pas trop remarqués et vestimentairement, il était pas trop mal fringué. Alors quoi ? C'était juste ces petites rondeurs qui faisaient naître les moqueries. Jehan trouvait quelles lui allaient bien. Il fut tiré rapidement de ses pensées par le hochement de tête du jeune homme et son haussement d'épaules.

- Hé bien écoute, si t'as des idées d’œuvres à prendre pour exemple pourquoi pas. Je suis pas un cancre ou le genre de mec qui branle rien... C'est juste que je déteste le théâtre alors mes connaissances sont.. limitées.

Eh bah oui, finalement, à vouloir se montrer intelligent on finit par se faire avoir. Non pas qu'il pense que son camarade est un fainéant terminé ni qu'il ne souhaite que l'utiliser. C'est juste que …
Bon, on lui dit comment ? Jehan profite que Thomas soit entrain de sortir ses affaires pour réfléchir avant de soupirer un bon coup.


- Bah en fait … c'est qu'on risque d'avoir un petit soucis …
Le ''roux'' chuchotait, jetant des coups d'oeil furtifs à droite et à gauche pour voir si personne ne l'écoutait avant de se pencher légèrement en avant.
- Le problème c'est que je n'y connais strictement rien au théâtre et que je comptais sur toi pour me donner des idées. Et puis franchement … on sait très bien que deux heures ce sera jamais suffisant pour pondre un truc correct … et Mlle Raleigh ne ramassera rien ni ne fera passer quelqu'un au tableau aujourd'hui.

Un sourire étira ses lèvres. Il devait avoir l'air sacrément idiot à lui avoir dit ça. Il lui avait sorti un beau discours avec des idées et tout ça et finalement il lui annonçait qu'il n'avait strictement pas envie de travailler. Son sourire se stoppa pourtant rapidement. Et si l'adolescent le jugeait mal à cause de ça ? Peut-être s'énerverait-il parce que lui voulait vraiment bien avancer alors que lui non ? Le froussard passa une main dans ses cheveux en batailles, toute bonne humeur disparut. Il ne voulait vraiment pas faire mauvaise impression, pas alors qu'il avait réussi à faire des efforts pour être sympathique … Il ne lui restait plus qu'à essayer de faire la conversation sur autre chose.

- Je t'ai vu tout à l'heure dans le couloir, ça n'avait pas l'air d'aller … Tu vas mieux ?

Allez bravo, on applaudit ! Franchement dans le genre à mettre les pieds dans le plat il était le meilleur. Ce n'était vraiment pas la meilleure façon d'aborder quelqu'un dès le premier jour, surtout sur un sujet si personnel. Il aurait pu parler de la pluie et du beau temps, des filles même s'il le fallait ! Pour la délicatesse on repassera. Espérons que le jeune homme à lunettes ne le prenne pas mal …

- Si tu ne veux pas en parler je comprendrais, on ne se connaît presque pas ...


C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E
Âge : 19
Messages : 48
Tableaux : 42
Métier / Année : Troisième année.
Avatar : United States, Axis Powers: Hetalia.
Autre/s compte/s : Kaitlyn C. Brown / Mathilde de Lacy / Jeffrey A. Tchikatilo / Marie-Louise Langlet.
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatsunderland.forumactif.org
Mer 28 Déc - 1:08


Et si on se mettait un peu au boulot ?


Comme il avait pu lui dire, ce n'était pas un cancre, bien loin de là, mais c'est vrai que ça le trottait encore, cette insulte là, il n'arrêtait pas d'y penser. Qui pouvait lui en vouloir à ce point et aussi personnellement ? C'était complètement insensée. Soupirant et n'écoutant que la fin de ce qu'il disait, Thomas était clairement ravi par la proposition de Jehan qui était au final de ne rien faire. De toute façon, le théâtre, il a horreur de ça, alors tant pis Mlle Raleigh, même s'il vous adore, il ne fera pas cet exposé que vous demandez. Haussant les épaules à sa question, il continue malgré tout ses petits dessins pour que la professeur ne remarque pas leur absence de travail. L'américain ne regarde même pas le roux dans les yeux, bien trop timide, il se contente de regarder sa feuille en l'écoutant. Et ce qui est dingue, c'est que même quand il se met à lui parler, son visage reste figé vers la feuille.

» Disons que.. à cause de mon surpoids, les gens ont tendance à m'insulter. Je supporte, d'habitude, mais là on m'a mis quelque chose sur mon casier..

Le brun est étonné de sortir ça aussi naturellement. Ce Jehan a l'air très gentil, et ça le rassure. Peut-être aussi que parler, il en a besoin. Relevant furtivement le nez pour regarder son camarade, il se trouve en face à face avec et rebaisse vite la tête en retournant à ses gribouillages. Il doit vraiment prendre l'habitude.

» Et puis faut dire que je comprends pas pourquoi ni qui s'acharne sur moi comme ça. Je veux dire, je fais rien de mal.

Thomas espérait de tout cœur que le roux était une personne de confiance, il n'aimerait pas se « plaindre » à quelqu'un qui, au final, se moque de lui. Haussant les épaules, il ose enfin lever les yeux vers Jehan et tente un minuscule sourire. Alors que Mlle Raleigh commençait à faire le tour, le brun tourne subitement sa feuille en prenant de nouveau la parole.

» Ouais bah à la limite on a qu'à reprendre ton idée sur Roméo et Juliette, moi ça me pose pas de problèmes.

Accentuant d'un sourire à la professeure qui recommençait à partir après lui avoir rendu ce rictus, il retourne sa feuille et recommence à dessiner tout et n'importe quoi sur sa feuille, entreprenant un chat jouant avec un lapin, désormais muet.




Merci Alice :
 
Froussard Froussard
Messages : 111
Tableaux : 22
Métier / Année : Troisième Année
Avatar : Akabane Karma, Assassination Classroom
Autre/s compte/s : Elena Caldin
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Jan - 16:18



« Et si on se mettait un peu au boulot ? »


Devant le manque évident de réaction chez son camarade, Jehan commence à s'inquiéter. Avait-il touché à un sujet trop sensible ? Venait-il de le brusquer ? Ce n'était vraiment pas dans ses intentions évidemment mais ça Thomas ne pouvait pas le savoir. Bien sûr le roux avait remarqué le mouvement léger de ses épaules, signe qu'il avait bien écouté, mais il n'y avait rien eut d'autre. Pas un regard, pas un sourire ou même un froncement de sourcils. Rien, ce gars était stoïque, dessinant toujours aléatoirement sur sa feuille. De quoi mettre les nerfs de l'adolescent à rude épreuve. Jehan ne s'attendait même pas à avoir une réponse, le silence s'installant petit à petit. Pour merder il était fort le gamin. Le roux farfouilla dans sa trousse à la recherche d'un stylo, s'occupant en le faisant tourner autour de ses doigts sans le faire tomber.

» Disons que.. à cause de mon surpoids, les gens ont tendance à m'insulter. Je supporte, d'habitude, mais là on m'a mis quelque chose sur mon casier..

Alors là, il ne serait pas du tout attendu à ça. Bien sûr il savait qu'il y avait de nombreux élèves qui recevaient des brimades au quotidien, l'adolescence c'est l'âge bête dira-t-on, pour être poli. Mais à chaque fois il s'étonnait toujours de voir qu'il y avait toujours bel et bien des abrutis qui s'en amusaient. Non mais on est pas des animaux ! On est civilisé ! Quoique les animaux sont bien plus respectueux que les hommes … Jehan avait penché la tête, la mine soucieuse pour son camarade. Un instant il avait croisé son regard mais sa tête s'était vite replongée vers sa feuille, aussi décida-t-il de ne plus le regarder, le temps qu'il finisse sa phrase, parce qu'il sentait bien que ce n'était pas fini.

» Et puis faut dire que je comprends pas pourquoi ni qui s'acharne sur moi comme ça. Je veux dire, je fais rien de mal.

Bien sûr que tu n'as rien fait de mal, a-t-il eut envie de lui répondre. Mais ça n'allait pas l'aider à aller mieux. Non, il devait trouver une façon de lui montrer que ça soit disant différence n'était pas importante et qu'au contraire il devrait s'en faire une jolie carapace. Le minuscule sourire que l'adolescent lui lança le fit sourire aussi. Déjà il acceptait enfin de le regarder, ce n'était pas trop tôt.

- Tu sais, il faut savoir que les différences il y en a beaucoup et qu...

» Ouais bah à la limite on a qu'à reprendre ton idée sur Roméo et Juliette, moi ça me pose pas de problèmes.


Oh là … Jehan ne comprenait rien. Tout d'abord il y avait eut ce geste brusque de retourner sa feuille et maintenant il lui coupait la parole. Non mais pour qui il se prenait ?! S'il ne voulait pas qu'il l'aide il aurait fallut lui dire directement. L'ego du troisième année en prit un coup, aussi se renfrogna-t-il sur sa chaise, qu'il remit dans le bon sens pour s'enfoncer contre le dossier. Ce n'est que lorsqu'il fut assis dans le bon sens qu'il remarqua que Melle Raleigh allait passer à côté d'eux. Thomas venait donc de leur sauver la mise ! Heureusement, parce qu'autant il adorait cette prof autant il aurait moins aimé l'heure de colle qu'elle aurait pu leur mettre. Un petit rire nerveux s'échappa de sa gorge et il fit tourner une énième fois son crayon entre ses doigts.

- Ouf merci, tu nous as bien sauvé la mise. C'est fou ce que c'est discret un prof ! Donc oui, je disais qu'il ne faut pas que tu te formalises sur cette soit disant différence que les gens te colle. Regarde, Calypso a toujours un sourire de psychopate, Valerian un bonnet sur la tête, Charlotte a toujours ses grandes lunettes roses là avec des cils, le genre de trucs que tu gagnes à la fête foraine parce que tu as loupé le gros lot. Et regarde, Ana a la peau verte ! C'est toutes ces différences qui font que c'est chouette d'être dans ce pensionnat, parce que personne n'est pareil. Regarde …

Jehan retourna la feuille de son camarade pour revoir le dessin de se fameux chat jouant avec sa souris. Sûrement représentait-il le mal-être que Thomas pouvait ressentir. Le roux farfouilla un instant dans sa trousse et en sortit un crayon de papier et une gomme. Il griffonna quelques traits supplémentaires, en enleva d'autres et lui remontra la feuille.

- Ce chat là, avec une patte en moins, est ce que c'est toujours un chat ? La souris sur des patins à roulettes, c'est toujours une souris non ? Pourtant ces deux là ne sont pas comme les autres et en même temps ils sont pareil. Et bah toi aussi t'as ta différence, tu es en surpoids et moi j'ai des chevilles pourries. C'est comme ça, c'est chiant mais on y est pour rien. Si on était vraiment tous pareil, ce serait chiant tu ne trouves pas ?

L'adolescent sourit à con camarade, la tête légèrement penchée.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
Contenu sponsorisé
Aujourd'hui à 19:05
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum