Bienvenue !

Event de noël - Marie-Louise & Lin.

Maitre du jeu Maitre du jeu
Âge : 26
Messages : 230
Tableaux : 70
Avatar : Une boîte.
Autre/s compte/s : Je suis unique.
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatsunderland.forumactif.org
Sam 10 Déc - 12:22
Nous sommes aujourd'hui le soir de noël, le 24 décembre, et, comme l'année passée, le directeur a décidé de faire plaisir à ses élèves. Enfin, pas tous... Certains ont eu la chance que le hasard fasse bien les choses, qu'ils se retrouvent ensemble, mais pour d'autres... Ah, oui, pardon ! En fait, suivant une liste d'élèves, ceux qui restaient ici pendant les fêtes, il a décidé de préparer des couples. Oui oui, des couples de filles et de garçons pour le bal de noël, purement aléatoirement. D'ailleurs, certains ne se connaissent même pas. Est-ce volontaire de la part du directeur ? Il faut dire ce qui est, il adore les discordes, et voir les potentiels couples qui se sont formés au sein de la pension se disputer à cause de la jalousie est quand même un peu son but.

Quoi qu'il en soit, une semaine avant, il avait fait passer par les surveillants une lettre sous les portes des chambres pour expliquer un peu le principe et dire qui était avec qui. Il leur laissait quand même une semaine pour se préparer mentalement à la personne avec qui ils seront, puis qui sait, essayer de la trouver dans les couloirs ?

Jolies tenues exigées, et évidemment un petit cadeau doit aussi être apporté pour votre couple d'un soir. Imposé par le directeur, sous prétexte que sinon ce n'est plus noël. Je vous jure hein...

Des postes par le compte du directeur seront fréquemment mis pour que vous sachiez ce qu'il se passe chez les couples d'à côté, ça vous évitera de devoir aller lire ceux qui vous intéresseront.
Froussard Froussard
Âge : 26
Messages : 13
Tableaux : 6
Métier / Année : Quatrième année
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Jan - 23:43
Le 24 Décembre. Ce n'est pas une date que Lin apprécie spécialement. Puisque comme tout les ans, il était bien forcé de rester dans ce lieu abominable. Et ce depuis le début de sa scolarité. Son père étant bien trop occupé dans la gestion de sa multinationale, il n'avait d'autre choix que de rester au pensionnat. Vous connaissez Lin, il aurait plutôt préféré passer son Noël enfermé seul dans un grand manoir, plutôt que dans les couloirs hantés de créatures du pensionnat.

Il avait un temps envisagé de se cloîtrer dans sa chambre et de ne pas en sortir. Mais il comprit vite que ce n'était pas forcément une bonne idée. Au bout de deux jours son anxiété pris le pas sur sa raison. Il sursautait au moindre bruit en provenance du couloir. Il fini donc par se décider à sortir de là est donc à immigrer vers les endroits un peu plus peuplés pour plus de sécurité.

Ce ne fut finalement pas une mauvaise idée puisqu'il reçu dans la foulée une invitation pour la soirée du réveillon. En effet le directeur du pensionnant, avait dans son extrême générosité prévu une soirée. Mais malheureusement pour Lin l'enveloppe contenait plus qu'une simple invitation. Outre la mention d'une tenue élégante exigée, il y avait le nom d'une certaine personne. Marie-Louise Langlet. Inconnue au bataillon. Enfin Lin avait beau se triturer les méninges, il n'évait pas souvenir d'avoir rencontré une personne portant un tel nom. Mais outre ce nom, ce qui fit paniquer notre jeune homme fut la sentence suivante : "un petit cadeau doit aussi être apporté...".

Je vous laisse donc deviner la torture psychologique dont a été victime notre très cher ami Lin avant cette fameuse soirée. Au final malgré sa décision courageuse de ne pas rester enfermé dans sa chambre n'avait aucune incidence sur son état psychologique qui était tout aussi désastreux qu'en début de vacances.

Après maintes questions restées sans réponses, qui allaint de la personnalité même de la fameuse Marie-Louise aux goûts général des jeunes filles en matière de cadeau, il fini par trouver une petite idée dans un moment de profonde solitude et tristesse. Il faut dire qu'il n'évait jamais eu à offrir de cadeau à une fille. Non pas qu'il ne soit pas populaire auprès d'elles. Mais voyez vous sont côté timide et craintif fait qu'il a essayé de les éviter au maximum au cours de sa courte existence qui s'est écoulée jusque là.

C'est donc après plusieurs jours de torture mentale, que Lin passa les portes de la salle de réception du pensionnat. Il y avait déjà pas mal de monde. Et certains couples avaient déjà réussis à se retrouver apparemment. Les algues violettes luisantes sur la tête, et un costume noir assorti d'une cravate dont le noeud était clairement vissé un peu trop sur la droite, il s'avanca au milieu de ce beau monde. Bien plus focalisés sur les belles décorations qui ornaient la salle, que sur la recherche de la fameuse Marie-Louise, Lin regardait le plafond décoré spécialement pour l'événement. C'était plutôt classe, il faut l'avouer. On avait l'impression en le regardant que des flocons de neiges nous tombaient dessus.

Par contre ce qui arriva dans les cinq secondes suivanes, fut beaucoup moins classe. Puisque Lin, le regard dans les nuages, ne vit pas l'une des prises reliée aux girlandes d'un petit sapin entreprosé dans l'un des coins de l'énorme pièce. Sa malchance légendaire fit en sorte qu'il se pris le pied dedans, éteignant donc une partie des girlandes du sapin, et tomba vers l'avant sans pouvoir se raccrocher à quoi que ce soit. Bien sûr les conséquences de cette chute ne s'arrêtent pas là. Il tenait un petit paquet cadeau dans une main, et celui-ci s'envola donc pour aller heurter la tête de ce qui sembla être une jeune fille. Lin se précipita pour se relever et aller récupérer son petit cadeau. Comme s'il s'agissait de l'anneau unique et que Lin était en réalité Gollum. Bien trop préoccupé par l'état de la petite boîte rouge ornée d'un petit noeud bleu, il en avait totalement oublié la personne ayant été heurtée par son bien... Ce réveillon promet d'être assez mouvementé pour notre sacré Lin.
Âge : 19
Messages : 28
Tableaux : 11
Métier / Année : Deuxième année.
Avatar : D.Va, Overwatch.
Autre/s compte/s : Friedrich A. Kauffmann / Thomas Richardson / Mathilde de Lacy / Jeffrey A. Tchikatilo.
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatsunderland.forumactif.org/
Mar 10 Jan - 14:08


Nowel.


Marie-Louise aimait ça, les bals. Elle s'était toujours un peu considérée comme une princesse. Enfin, non, mais elle a beaucoup rêvé de ce genre de choses, un bal, elle habillée dans une robe digne des contes avec un charmant cavalier. Comme vous pourrez le voir après, pas si charmant le cavalier.. Bref, après avoir eu son petit mot du directeur comme sûrement tous les autres élèves du pensionnat, Lou était partie se casser la tête à trouver un cadeau pour un inconnu. Pas facile dans ces cas-là. Pour une fille, on se dit en général que le cadeau typique c'est un bracelet en toc, une broutille, mais pour un gars, c'est quoi ? Pendant sa sortie en ville (qui était le jour même, parce que faire ça à l'avance c'est pour les faibles) elle s'interrogeait, et elle a fini par trouver une super belle écharpe. Bon, c'est pas un truc rêvé non plus, mais au moins elle a joué le jeu à acheter un truc à quelqu'un qu'elle n'a jamais vu de sa vie. Parce que, faut se le dire, Lin Huang ça ne lui disait vraiment rien.

En même temps que sa recherche de cadeau, Marie avait décidé de choisir sa robe en même temps. Elle avait déjà une paire de talon noir dans sa chambre, et bien qu'elle avait énormément de robe, elle avait décidé d'en racheter une. Elle avait opté pour une robe bustier blanche, à la taille on y trouvait un nœud et une sorte de ceinture noire, et puis elle finissait évasée. Elle était très belle, ça avait été un coup de cœur. Une fois rentrée, elle se changea presque immédiatement, étant donné le peu de temps qu'il lui restait. Un coup sur ses cheveux que la française avait laissé détaché, un peu de maquillage vraiment léger, et c'était parti pour se rendre au bal.

A peine arrivée, son petit paquet dans les mains, ou plutôt dans le sac du magasin, Marie-Louise reçoit un truc en pleine face, un petit paquet cadeau. Joie. Soupirant, elle se tourne vers la personne qui venait chercher tranquillement son cadeau sans se soucier d'elle. Alors déjà qu'elle ne trouvait pas la personne qui devait passer la soirée avec elle, mais en plus elle se faisait attaquer. Soupirant, la française regarde le gars aux cheveux roses et lui tapote l'épaule en fronçant les sourcils.

» Et tes excuses, elles sont où ?

Arf, encore son accent français qui prend le dessus, comme quand elle est en colère, quel charabia. Il est temps de t'améliorer ma petite Lou. Ce soir est censé être la meilleure soirée de la vie de la brune, son côté magique l'ayant envahi, elle s'imaginait un bal comme dans les contes qu'elle avait pu lire, et rien ne lui gâchera ça.

la robe :
 



Sisters :
 
Contenu sponsorisé
Aujourd'hui à 20:12
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum